Les Touverts

Les Touverts

Apprendre à aimer les différences.

« Dans le pays vert vivent les Touverts. Ils ne connaissent que la couleur verte. TOUT EST VERT ! Ils l’ont appris de leurs pères, qui, eux-mêmes, l’ont appris de leurs pères… »
Quel est ce pays étrange dans lequel les Touverts ne voient que du vert ? Ces petits bonhommes carrés, chacun d’une nuance de vert différente, croient dur comme fer que l’univers n’est que vert. Pourtant, il arrive que les enfants Touverts aperçoivent une rose rouge ou un nuage gris ! Mais lorsqu’ils questionnent les adultes, ils s’entendent dire vertement « arrête de rêver ! ».

Dans ce petit monde monotone et monochrome, voilà que Rouge tombe d’un pommier sur Vert ! Ils se voient pour la première fois et n’en croient pas leurs yeux. Car comme chez les Touverts, les Tourouges ne voient le monde que dans leur couleur, « chaque couleur vit dans son petit monde, sans jamais apercevoir les autres ».
Les Tourouges comme les Touverts font maintenant des multitudes de découvertes : les radis, les fraises, les clows ou encore le rouge à lèvre viennent égayer le monde vert.
Puisqu’ils ont accepté l’un et l’autre que d’autres couleurs puissent exister, voilà qu’ils en rencontrent bien d’autres : le rose, le jaune, le marron, le bleu,…
L’auteure et illustratrice, Denitza Mineva, nous laisse imaginer la fin « Est-ce la guerre des couleurs… ou l’harmonie de la paix ? ». La dernière page, quasi blanche, laisse la place aux enfants pour qu’ils puissent la remplir avec leur propre fin.
Ce livre, paru en 2016 aux éditions du Jasmin, est recommandé à partir de 3 ans. Si les illustrations sont simplissimes par leur graphisme, les nuances de couleurs associées aux jeux de mots apportent une richesse rare.
L’histoire, atypique et originale, prône la tolérance, l’acceptation de la différence. Les enfants y apprennent que l’on grandit des différences des autres, que notre monde est une co-construction des connaissances, des croyances et des valeurs de chacun. S’ouvrir au monde et aux autres peut apporter tellement de choses !
Mais l’auteure laisse le choix à l’enfant de ce monde-là, les uns avec les autres : maintenant qu’ils se connaissent tous, que vont faire les Tourouges, les Touverts, les Toujaunes,… de cette connaissance ? Qu’est-ce que les enfants ont envie d’imaginer comme fin ? Voilà de jolies discussions entre adultes et enfants en perspective !

Jeune maman, amoureuse des livres et de la musique et en quête de bons plans pour faire découvrir et aimer la culture aux jeunes enfants.

Facebook Twitter