FAFAPUNK : TEXTE, RYTHME ET CHRONIQUE POÉTIQUE

FAFAPUNK : TEXTE, RYTHME ET CHRONIQUE POÉTIQUE

Il y a du beau dans nos ordinaires, on l’oublie trop souvent. Mais certains artistes s’en emparent, et en font leur affaire. Ils vont croquer le quotidien, les attitudes attendues, les banalités vues et revues pour en faire de la matière. Qui permet de construire des bulles de lumières, des instants de beauté. C’est ce qu’a su faire  Fafapunk, et c’est le sentiment qu’il transcrit dans son premier album, sorti depuis peu.

AU DEBUT

Au début il y a un adolescent, tombé comme beaucoup de sa génération dans la grande marmite hip-hop, et cuisiné à grandes louches de Mc Solaar, 2pac, IAM et autres. Puis il y a le jeune adulte qui s’accroche à l’écriture comme une moule à son rocher, découvre le mouvement Slam et s’y adonne sans réserve.

Au gré des crues, il tient bon, et finit par faire du rocher une île, depuis laquelle il va explorer le monde.
Le monde, c’est les scènes ouvertes, les soirées slam, les cafés poétiques et les open mic.
C’est le mûrissement de la vocation, les projets qui s’accélèrent et le grand saut dans la vie d’artiste comme on dit.

Ce fringant natif d’Annecy, immigré à Lyon, arpente la scène Slam  et Rap de la région depuis une bonne décennie. Il a roulé sa bosse d’ateliers d’écriture en initiation à la déclamation, donné des dizaines de concerts et animé plusieurs scènes. Sur internet, sa série de vidéos « tout ce qu’il flow » a donné un vaste aperçu de son talent à la fois d’écriture mais aussi d’interprétation.

Ce n’était donc pas une surprise de voir le projet d’album arriver, on pourrait même dire qu’on l’attendait avec impatience. Mais comme pour tout projet, il y a l’idée qu’on s’en fait, et le réel.

Le réel se matérialise en 12 titres qui dessinent le monde sous le regard de Fafapunk. Chacun des morceaux est une lunette qu’on emprunte pour découvrir avec de nouveaux yeux, des lieux que l’on connait déjà. Des titres très Rap, où le flow donne le change à la technique, où le beat box de Speaker B prend place sur les mélodies du pianiste Remi Tchango.

D’autres morceaux encore, laissent place à la déclamation. Clairement spoken word,  le phrasé s’adoucie, épouse la musique et invite l’émotion. Les mots sont choisis avec soin, les images défilent, la poésie s’installe. On ne passera pas à côté du don de Fafapunk pour mêler Beat Box et Slam. Un morceau est même consacré à ce mélange détonant, une vraie performance.

SUR DISQUE ET SUR SCÈNE

Le disque de Fafapunk invite à aller le voir sur scène. C’est presque spontanément qu’on se promet d’aller au concert. Puis vient ce moment où l’on assiste au spectacle, à la fois vivant, poignant et chaleureux. Environ une heure et demi de show, d’interaction avec le public, de jeux live où piano et beat box prennent toute leur  dimension.

Fafapunk livre des rythmes, des textes, des chroniques poétiques sur des thèmes qui nous touchent. Il se dit lui-même « poète du quotidien » son premier album s’appelle « AU DEBUT » et on est à peu près certain qu’on a encore rien vu.

Il sera en première partie de la Rappeuse CASEY, au Brise-glace d’Annecy,  le jeudi 04 Mai 2017 à 20h30.

Pour suivre son actualité : son siteFacebook 

Gyslain

Ceinture Noire de nonchalance éveillée, art dont je suis à priori le seul pratiquant et gourmand de nature ! je me gave d’écriture, de poésie, de slam, de scène, de rap, de livres, de sport , de cinéma, de peinture et de coups de cœurs.