Affaires privées

Affaires privées

un projet de Thierry Bouët

Si vous avez raté son exposition au festival d’Arles l’année dernière, voilà de quoi vous rattraper : une édition brochée des petites “Affaires privées” de Thierry Bouët. Toujours à l’affut d’un projet photographique à même de le mettre de bonne humeur, il est parti du constat que tout se vendait sur Internet (et a fortiori sur le Bon Coin, site de vente en ligne bien connu des particuliers), même les biens les plus fous.

Après un début dans la photo de mode puis au prestigieux studio Harcourt, Thierry Bouët se déporte dès les années 1980 hors des sentiers battus vers des sujets tels que les lits et leurs occupants, les adeptes du bronzage, les ascenseurs, les nouveaux-nés… Il nous donne le sourire avec cette nouvelle série sur les vendeurs en ligne.

Tout d’abord, la prospection

Comme tout acheteur potentiel, Thierry prospecte sur Internet. Il axe ses recherches sur des objets disons insolites : une perruque Michael Jackson. Ou alors un peu vintages : des verres de pastis. Ou bien exubérants : une piscine, un avion, une demeure fortifiée.

Cliquer sur les images pour les voir en entier

Le photographe contacte le vendeur où qu’il soit en France et lui propose un shooting photo professionnel pour sa propriété mise en vente.

L’idée m’est venue accidentellement en voyant passer une photo sur l’ordinateur d’un collaborateur au studio. J’ai aperçu la photo d’une annonce pour un bar-tabac sur un écran. Je l’ai trouvé charmante et on m’a expliqué qu’un ami avait envoyé ça en proposant à son destinataire de tout quitter pour faire sa vie là-bas. J’ai réalisé qu’on avait accès à tout sur ce site.

Une fois sur deux, le vendeur met rapidement fin à la conversation. Le reste du temps, il est enthousiaste et l’idée suit son cours !

Et puis il y a la rencontre

Les personnes photographiées ainsi que leur “objet” sont très volontaires, et Thierry est très curieux. Un trio gagnant !

> Antoine revend ses bottes italiennes, faites sur-mesure et pourtant trop grandes…
> Eléonore vend Martine, son chat, pour le remplacer par un molosse
(on attend la photo du nouveau molosse en vente sur le Bon Coin… pour acquérir un pur sang?!)
> Jeff, membre de l’Académie des Fous, brade sa jag’ très cher. Mais elle a appartenu à la Couronne britannique !
> Véronique met fin à 20 ans de migraine ophtalmique en se délestant de rideaux très roses et très fleuris.
> etc.

Cliquer sur les images pour les voir en entier et sur les flèches pour défiler

Le livre

Au final, ce sont 60 histoires singulières d’objets voués à être cédés. Thierry Bouët partage avec nous et avec beaucoup de charme un ultime moment d’échange entre le propriétaire et son objet. Soixante photos poétiques rassemblées dans un ouvrage broché. Et chaque photo est accompagnée d’une petite annonce, l’humour en plus !

12710850_970287943006493_945804150735305549_o

À vendre • Piscine hors sol • 100 €
Lorsqu’un matin de juillet les enfants de la maison se réveillent, ils découvrent une piscine dans le jardin. Leur grand-père prépare son coup depuis des mois. Même dans leurs rêves les plus fous, ils n’avaient jamais imaginé se baigner dans autre chose que les bassins à vin de la maison. Ils ont paressé tout l’été dans l’eau puis tous les étés suivants. Aujourd’hui, leur mère finance une piscine en coque polyester semi-enterrée. Le terrain sera retourné pour enfouir ce qu’ils appellent une vraie piscine.

 

Couverture-Affaires-privees

“Affaires privées” de Thierry Bouët, 2015

Toutes les photos sont de Thierry Bouët.

Responsable de projets graphiques le jour. Rédactrice, vidéaste, photographe, graphiste, cinéphage, sushiphile et chercheuse de nouvelles idées la nuit.

Facebook Twitter